Commandes mIRC

Les commandes suivantes sont pour la plupart uniques à mIRC, dont certaines sont des versions modifiées ou des extensions de commandes IRC standards.

Note: Seulement les commandes générales sont énumérées dans cette section. Pour une liste complète des commandes veuillez utiliser le dialog Search.

/ajinvite [on | off]
Active l'option de joindre automatiquement un canal sur invitation à on ou off.

/alias [fichier] <nom de l'alias> <commande>
Ajoute, enlève ou remplace un alias. Elle se limite à un alias défini sur une ligne seulement et n'affectera pas un alias sur lignes multiples.

/alias /moo /me moos!

Ceci ajouterais l'alias /moo au sommet de la liste des alias. Pour enlever un alias existant: /alias /moo

Pour ajouter un alias à un fichier particulier, vous utiliseriez:

/alias moo.txt /moo /me moos!

Si vous ne spécifiez pas le nom du fichier, le premier fichier ou l'alias est défini sera considéré comme le fichier utilisé, ou s'il n'existe pas, le premier fichier chargé dans les alias sera utilisé.

/amsg <message>
Cette commande ainsi que /ame envoie le message spécifié ou l'action à tous les canaux sur lequel vous êtes.

/anick <nickname>
Change votre nick alternatif.

/background [-aemsgdluhcfnrtpx] [fenêtre] [fichier]
Change l'image de fond d'une fenêtre. Cette action peut aussi être faite via le Menu Système.

-a = fenêtre active
-m = fenêtre mIRC principale
-s = fenêtre status
-g = fenêtre finger
-d = fenêtre des messages privés

-e = image par default

-cfnrtp = centrée, remplie(fill), normale, étirée(stretch), tuiles(tile), photo

-l = barre de tâches
-u = barre d'icônes
-h = barre de fenêtres

Vous pouvez cliquer sur le bouton droit de votre souris sur les différentes barres pour avoir un menu ayant ces options. Les boutons de la barre d'icônes peuvent utiliser la couleur RGB 255,0,255 pour la transparence, et le BMP doit être de la même forme que les ressources mIRC. Elle devrait être une BMP de 16 ou 256 couleurs.

-x = aucune image de fond

Note: La nom de fenêtre ne devrait être spécifié que si aucune des options sur les fenêtres ne sont utilisées. Le nom de fichier n'a pas besoin d'être spécifié si vous ne faites que changer le mode d'affichage de l'image.

/ban [-kruN] [#canal] <nick|adresse> [type]
Banni une personne du canal courant utilisant leur adresse. Pour faire cela, elle fait un /userhost sur l'usager, ce qui donne l'adresse de l'usager et par après elle fait un /mode # +b <usager|adresse>.

Si vous spécifiez l'option -k, alors mIRC fait un kick/ban sur le nick.

Si vous spécifiez l'option -uN, alors mIRC attends N secondes avant de lever le mode ban.

Si vous spécifiez l'option -r, alors /ban retire le ban tu type spécifié pour le nick donné, e. g. /ban -r nick 2

Si vous ne spécifiez pas de type pour le ban, alors mIRC utilise nick!*user@host.domain pour faire le ban. Si vous bannissez une adresse IP, alors une * remplacera le dernier nombre de l'adresse IP. Si vous êtes sur le canal où le ban se fait, alors vous n'avez pas l'obligation de mentionner le nom de canal.

Si vous spécifiez une adresse avec des *, alors l'adresse est utilisé tel qu'écrite, mais si vous spécifiez une adresse complète, alors le type de mask est appliquée à celle-ci.

Pour une liste des types de mask pour le ban, veuillez vous référer à l'identifieur $mask.

Note: Cette commande utilise la Liste d'Adresses Interne maintenue par mIRC.

/beep <nombre> <délai>
Emet un son le nombre de fois spécifié dans un délai spécifié.

/channel [#canal]
Ouvre la dialog de contrôle du canal dont vous êtes présentement. Vous pouvez aussi spécifier un nom de canal où vous êtes, mais qui n'est pas la fenêtre active.

/clear [-sghlc] [fenêtre]
Efface le buffer de la fenêtre active. Si vous spécifiez un nom de fenêtre, c'est le buffer de celle-ci qui sera effacé.

Option -s efface la fenêtre status.
Option -g efface la fenêtre finger.
Option -l efface la barre de déroulement dans une fenêtre personnelle.
Option -c efface l'historique du click de la souris dans une fenêtre image.
Option -h efface l'historique de la boîte de commandes pour une fenêtre donnée.

/clearall [-snqmtgu]
Efface le buffer des fenêtres spécidifées, où s = status, n = channel, q = query, m = message window, t = chat, g = finger, u = custom.

Si aucune option n'est donnée, cela efface toutes les fenêtres

/clipboard [-an] <texte>
Copie le texte spécifié à la mémoire tampon. L'option -a colle le texte à la fin du texte déjà contenu dans le tampon. L'option -n rajoute un $crlf à la fin.

/close [-icfgms@] [nick1] ... [nickN]
Ferme toutes les fenêtres du type et des nicks spécifiés. Si aucun nick n'est donné, toutes les fenêtres du type donné sont fermées. Les types sont c pour chat, f pour fserve, g pour get, i pour DCC inactives, m pour message (privé), s pour send et @ pour les fenêtres personnalisées.

Vous pouvez aussi spécifier la Nième fenêtre en ajoutant un nombre, eg. /close -s4 nick, fermerais la 4ième fenêtre DCC ouvert à nick.

Vous pouvez aussi utiliser un nom avec joker pour la fenêtre et toutes les fenêtres correspondantes seront fermées.

/color [-lrs] <nom> <index>
Vous permet de changer les couleurs pour des items dans le dialog Des Couleurs.

L'option -l recharge la confguration du fichier mirc.ini.

L'option -r réinitialise la Nième couleur de la palette de 16 à sa valeur RGB par défaut avec /color -r <N>. Pour changer la Nième couleur de la palette de 16 couleurs, vous pouvez utiliser /color <index> <rgb>

Si vous souhaitez changer une couleur d'un item du dialog des couleurs, vous pouvez spécifier le nom d'un item, e.g. Normal text, avec une nouvelle valeur d'index de palette.

L'option -s change le scheme actif, avec /color -s <scheme name>

/copy -ao <fichier> <fichier>
Copie un fichier dans un autre fichier ou répertoire. Vous pouvez aussi utiliser des jokers pour le nom de fichier source, et le répertoire de destination. L'option -o efface l'ancien fichier s'il existait déjà. L'option -a place le texte du premier fichier à la fin du deuxième.

/creq [+m|-m] [ask | auto | ignore]
Cette commande est l'équivalent de cocher les options DCC Chat request dans le dialog des options dcc (voir /sreq ci-bas). Les options +m|-m sont pour que la fenêtre soit minimisée ou pas.

/ctcpreply <nick> <ctcp> [message]
Envoie une réplique à un message de type CTCP particulier. /ctcpreply ClickHeRe HELP pas d'aide disponible.

/debug [-cinpt] [N] [on | off | @fenêtre | fichier] [identifier]
Imprime des messages de serveur non formttés, qui arrivent et partent, à un fichier degug.log ou dans une @fenêtre personalisée.

/debug -n @mooouvre une fenêtre personalisée minimizé
/debug -c offferme le debugging et ferme la fenetre associé au débogging
/debug -ptenveloppe ou ajoute l'heure au messages
/debug N @mooutilise la couleur N pour les messages

L'option -i appel un identifier avant de logger le contenu de la ligne. La valeur de retour de cet identifieur est ce qui est loggé.

L'identifieur $debug retourne le nom du fichier ou de la @fenêtre.

Note: /debug fonctionne indépendemment pour chaque connexion à un serveur.

/describe <nick|canal> <message>
Envoit une action au channel ou nick spécifié, la même que la commande /me, sauf que /me est utilisé dans une fenêtre query ou channel pour que vous n'ayez pas à inclure la cible du message lors de l'utilisation.

/disconnect
Force la déconnexion du serveur. Ceci n'est pas pareil à la commande /quit qui envoie un message au serveur et attends que celui-ci vous déconnecte.

/dll <nom.dll> <procnom> [data]
Ceci permet d'appeler des routines d'un fichier DLL désigné pour fonctionner avec mIRC.

/dns [-ch] [nick|adresse]
Pour trouver l'adresse IP. Si mIRC voit un "." dans le nom, il croit que c'est une adresse et cherche le IP correspondant. Autrement, il assume que c'est un nick et fait un /userhost pour trouver l'adresse et ensuite trouve le IP. Si vous donnez un IP, il cherche alors l'adresse.

Vous pouvez exécuter plusieurs demandes avec /dns, et vous pouvez voir l'état des demandes avec /dns sans paramètres.

L'option -c efface toute les demandes /dns en cours sauf celle demandé à l'instant.

L'option -h force /dns a traiter le paramètre comme étant une adresse.

Note: Parce que le DNS a un protocole bien défini, toutes les fonctions relatives au DNS actuellement en cours e. g. se brancher à un serveur, doivent être résolues avant tout autre action du même type. Ceci veut donc dire que si une réponse de DNS ne revient pas, les demandes subséquentes devront attendre que cette demande expire avant de pouvoir être exécutée.

/dqwindow [on|off|show|hide|min]
Pour manipuler la fenêtre dédiée aux messages privées.

/ebeeps [on | off]
Active ou désactive les sons du dialog des événements sonores.

/echo [couleur] [-deghiNtsaqlbfnmr] [#canal|[=]nick] <text>
Affiche le texte dans la fenêtre spécifiée avec la couleur donnée (0 à 15).

/echo 3 #scriptsdb.org testing

Imprime le mot "testing" en vert dans la fenêtre canal #scriptsdb.org, si elle est ouverte.

Si une fenêtre canal/privé n'est pas spécifiée, l'option -s fait apparaître le texte dans la fenêtre status, l'option -d dans la fenêtre message dédiée, et l'option -a dans la fenêtre active.

L'option -e entour la ligne de séparateurs (-).
L'option -iN fais un espace de N caractères de long au début.
L'option -h force la ligne pour qu'elle ne change pas même si la dimension de la fenêtre change.
L'option -t va ajouter l'heure devant la ligne si cette option est activée.
L'option -q cache le texte si la fonction est appelé par un alias avec le "." silencieux.
L'option -l fait appliquer les options de Highlight sur le texte.
L'option -bf fait appliquer les options sonores et lumineuses dans la fenêtre où le texte est envoyé.
L'option -n empêche le echo d'afficher le nom de la fenêtre en couleur signalant un événement dans celle-ci.
L'option -m indique que la ligne devrait être traité comme du texte simple, et non un événement.
L'option -g empêche la ligne d'être loggé dans un fichier log.
L'option -r applique les conifgurations de filtrage des codes du Dialog des messages.

Note: Ce texte est seulement affiché dans votre fenêtre et n'est pas envoyé au serveur alors personne ne peut le voir.

/editbox [-safnop|[=]fenêtre] <texte>
Rempli la boîte de texte de la fenêtre donnée avec le texte donné.

L'option -s spécifie la fenêtre status.
L'option -a spécifie la fenêtre active.
L'option -f place le focus sur la ligne de commande de la fenêtre donnée.
L'option -p indique qu'un espace devrait être inclut à la fin du texte.
L'option -n emplie la ligne de commande et appuie sur enter par la suite.
L'option -o applique la commande à la deuxième ligne de commande dans la fenêtre canal.

Pour spécifier une fenêtre DCC chat, vous devez mettre le signe = devant le nick.

/emailaddr <adresse>
Change l'adresse email de la boîte dialog de connection.

/exit
Ferme mIRC.

/filter [-asgdfwxnpriocteubglL] [n-n2] [c s] <entrée | dialog id> <sortie | dialog id> [alias] <matchtext>
Cette commande filtre le texte d'une fenêtre ou d'un fichier à la recherche de texte, qui est écrit dans une autre fenêtre ou dans un autre fichier.

L'entrée peut être un fichier ou une fenêtre (normale ou personnalisée). La sortie de même. Vous devriez spécifier les options -fw si les noms sont ambiguës e. g.:

/filter -ff in.txt out.txt *mirc*

Ceci indique que les 2 sont des fichiers et:

/filter -wf #in.txt #out.txt *help*

Ceci indique que le premier est une fenêtre et que le second est un fichier.

L'option -a triles lignes filtrées en appelant l'[alias] optionnel. Deux lignes sont passées à cet aliase, $1 et $2 qui doivent être comparées, et il doit retourner -1, 0 ou 1 pour indiquer l'ordre de tri relative de ce lignes.

L'option -x exclue les lignes qui correspondent au texte.
L'option -n mets un numéro au début de chaque ligne.
L'option -s fait que la fenêtre status est l'entrée.
L'option -g fait que la fenêtre finger est l'entrée.
L'option -d fait que la fenêtre dédiée aux messages est l'entrée.
L'option -p fait que le texte entre dans une fenêtre personnalisée.
L'option -r spécifie un intervalle n-n2 de lignes à filtrer.
L'option -b retire les codes BURK du texte.
L'option -g indique que le texte est une Expression Régulière.

L'option -i indique que vous avez fourni un [ID] de dialog comme entrée.
L'option -o indique que vous avez fourni un [ID] dialog comme sortie.

L'option -c efface le la fenêtre/fichier de sortie avant l'écriture.

L'option -t tri la sortie utilisant le [c s], où C est la colonne et S le séparateur de colonne.
L'option -e spécifie un tri descendant et -u un tri numérique.

L'option -l filtre la fenêtre de liste de la première fenêtre, et -L filtre vers celle de la deuxième fenêtre.

Vous pouvez filtrer des lignes blanches en utilisant $ctrl comme texte.

La commande remplie aussi l'identifieur $filtered avec les correspondances trouvées s'il y en a.

Note: si l'entrée et la sortie sont la même fenêtre/fichier, mIRC va faire le processus correctement.

/findtext -n <texte>
Ceci fait la recherche de texte dans la fenêtre active (même chose que Control-F).

/flash [-wbrN] [fenêtre] <texte>
Ceci fais clignoter la fenêtre mIRC/icône avec les texte spécifié dans la barre de tâches seulement si mIRC n'est pas l'application active.

L'option -b fait que mIRC produit un son toutes les secondes.
L'option -w fais que mIRC va jouer le son FLASH spécifié dans la section événements Sonores.
L'option -rN ne fait clignoter mIRC que N fois.

/flushini <fichier>
Efface le fichier INI donnée du disque dur. Les fichiers INI sont en mémoire cache, alors soyez sures que vos INI sont mis à jour correctement.

/font [-asgbd|fenêtre] <taille> <nom>
Ceci est pour changer l'écriture de la fenêtre active. Si aucun paramètres ne sont spécifiés, le dialog des caractères apparaîtra sinon les paramètres sont utilisés. Pour avoir les caractères en gras, utilisez l'option -b.

L'option -a applique les options à la fenêtre active, -s à la fenêtre status et -g à la fenêtre finger.

L'option -d applique les options à cette catégorie de fenêtres par défaut.

Note: Si vous utilisez une taille négative, mIRC va aller chercher la valeur présente dans le dialog des caractères.

/fullname <nom>
Change le nom complet du dialog de connexion.

/help [mot clé]
Affiche le fichier aide de mIRC avec la rubrique spécifiée par le mot clé.

/hop [-cn] [#canal] [message]
Quitte et rejoins le channel sans fermer la fenêtre.

L'option -c effectue un cycle sur le canal spécifié en partant puis revenant sur celui-ci.

L'option -n minimise la fenêtre canal.

/join [-inx] <#canal>
Commande standard pour joindre un canal.

L'option -i vous fait joindre le dernier canal à lequel vous avez été invité.
L'option -n et -x minimise/maximise la fenêtre lorsque vous joignez le canal.

/linesep [-s|fenêtre]
Affiche le séparateur de ligne sélectionné dans le dialog des Options sous Extras pour la fenêtre donnée.

/links [-nx]
Aller chercher la liste des serveurs relié à celui que vous utilisez.

Les options -n et -x minimise/maximise la fenêtre lors de son ouverture.

/load <-a|-pscqnm|-ruvsN> <fichier>
Charge le fichier alias, remote ou script donné.

/load -a aliases.inicharge un fichier alias

/load -pc status.inicharge un fichier popups de canal
/load -pn status.inicharge un fichier popups de nickname list

/load -ru users.inicharge un fichier users
/load -rv vars.inicharge un fichier variables
/load -rs script.inicharge un fichier scripts

Si vous essayez de charger un fichier qui est déjà chargé, mIRC mets à jour le contenu et l'ordre dans les fichiers alias/scripts est maintenu.

Vous pouvez aussi utiliser la commande /reload avec les mêmes paramètres, mais ceci ne déclenchera pas les événements start/load dans le fichier.

Si vous spécifiez l'option N avec load -rsN, ceci load le script dans la position N dans la liste de script.

Note: Vous ne pouvez que chargez une section à la fois.

/loadbuf [lignes] [-pirsgleopcNt<topic>] <fenêtre | dialog id> <fichier>
Charge le nombre de lignes spécifiées de la fin du fichier dans la fenêtre donnée.

/loadbuf 20 @test info.txt

Ceci charge les 20 dernières lignes d'info.txt dans la fenêtre personnalisée @test.

loadbuf 10-40 @test info.txt

Ceci charge les lignes 10 à 40 d'info.txt dans la fenêtre personnalisée @test.

L'option -p forces les lignes de textes à entrer dans la fenêtre.
L'option -i s'assure que les lignes sont indentés si elles sont enroulées.
L'option -r efface le contenu de la fenêtre qui reçoit le texte.
L'option -s et -g s'appliquent aux fenêtres status et finger respectivement.
L'option -l s'applique à la liste sur le côté de la fenêtre.
L'option -e évalue les variables et identifieurs dans la ligne lue.
L'option -cN spécifie le fond d'écriture par défaut pour les lignes.

L'option -t charge le texte sous la rubrique [topic] dans un fichier INI ou texte.

L'option -o indique que vous avez spécifié un [id] de dialog pour charger le texte dans un contrôle.

/localinfo -uh [host ip]
Regarde et configure vos informations locales. L'option -u performe une vérification /userhost et l'option -h fait performe une vérification normale. Si vous les souhaitez, vous pouvez aussi spécifier manuellement les valeurs de host et ip.

/log <on|off> <fenêtre> [-f fichier]
Active/désactive l'option du logging pour une fenêtre, et si vous spécifiez un fichier, le dialog du logging n'apparaît pas.

/mdi -act
Permet d'arranger (-a) les icônes et de mettre en cascade (-c) ou en tuiles (-t) les fenêtres.

/mkdir <dirname>
Crée le répertoire spécifié.

/nick <nick>
Change les nicks courants.

/omsg [#canal] <message>
Ceci et la commande /onotice envoient le message spécifié à tous les ops sur un canal. Vous devez être un opérateur pour utiliser ces commandes. Si aucun #canal n'est donné, le canal courant est utilisé.

/partall [message]
Quitte tous les canaux où vous êtes. Sur certains serveur IRC vous pouvez donner un message.

/pdcc [on | off]
Si activé, essaye d'accélérer les dcc sends en envoyant des paquets avant les confimrmations.

/play [-escpbn q# m# f# rl# t#] [canal/nick/stop] <fichier> [délai]
Ceci Joue le fichier à un canal ou à un usager.

/pop <délai> [#canal] <nick>
Donne le titre de Op à un nick avec un délai. Le but de cette commande est de prévenir l'affichage de trop de texte inutile du mode Op quand plusieurs personnes ont le même nick dans leur section auto-op.

mIRC va faire une pause autour de <délai> secondes avant de donner le Op. Si le <délai> est zéro, elle le fait immédiatement. Avant de performer la commande, elle vérifie si la personne n'est pas déjà Op. Si vous ne donnez pas de #canal, le canal actif est pris dans la commande.

/pvoice <délai> [#canal] <nickname>
Fonctionne de la même façon que la commande /pop sauf que cela voice un usager.

/qmsg <message>
Cette commande et /qme envoient le message spécifié ou action à toutes les fenêtres privées ouvertes. This and the /qme command send the specified message or action to all open query windows.

/query [-n] <nick> [message]
Ouvre une fenêtre de message privés et envoie le message s'il est spécifié.

L'option -n minimize la fenêtre lorsqu'elle est ouverte.

/queryrn <nick> <nouveau_nick>
Change le nom d'une fenêtre privée ouverte.

/raw [-q] <commande>
Envoit des paramètres directement au serveur. Vous devez savoir le bon format RAW de la commande que vous envoyez. Très utile pour envoyer des commandes que mIRC n'a pas encore implémenté. L'option -q fait que la commande est silencieuse (aucun texte imprimée lors de l'envoie). Cette commande fait la même chose que /quote dans les autres clients IRC.

/raw PRIVMSG nick: Allô toi!!!

/remini <fichier_ini> <section> [item]
Efface des sections entières ou singulières dans un fichier INI.

/remini mon.ini USER Login

Ceci effacerais l'item Login de la section USER:

/remini mon.ini USER

Et ceci effacerais la section USER en entier.

Voir la commande /writeini ci-bas pour un exemple semblable.

Avertissement: Ne pas utiliser cette commande avec des fichiers que mIRC utilise lorsqu'il fonctionne.

/remove [-b] <fichier>
Efface le fichier donné.

L'option -b efface le fichier et l'envoit dans la corbeil.

/rename <fichier> <nouveau_fichier>
Renomme un fichier et peut aussi être utilisé pour déplacer un fichier dans un autre répertoire.

/resetidle [secondes]
Ceci remet l'identifieur $idle à zéro ou au nombre de secondes spécifiés.

/rmdir <répertoire>
Efface le répertoire donné.

Note: Si le répertoire contient des fichiers, il ne peut être effacé.

/run [-np] <fichier> [paramètres]
Fais rouler le programme donné avec les paramètres spécifiés.

L'option -n minimize la fenêtre du programme à rouler.
L'option -p place le chemin d'usage au chemin où l'application est roulée.

Vous pouvez entourer le nom de fichier ou les paramètres dans des guilmets si nécessaire. Si vous spécifiez un fichier non-exécutable, mIRC tente de l'ouvrir avec le programme qui lui est associé.

/save <-pscqnm|-ruv> <fichier>
Sauvegarde le fichier popup ou remote usagers/variables donné.

/save -ps status.ini sauvergarde le popup du status dans le fichier status.ini
/save -pn nick.ini sauvergarde le popup de liste de nicks dans le fichier nick.ini
/save -ru users.ini sauvergarde la liste d'usagers dans le fichier users.ini
/save -rv vars.ini sauvergarde les variables dans le fichier vars.ini

Note: Vous ne pouvez que sauvegarder une section à la fois.

/savebuf [-sgao] [lignes] <fenêtre> <fichier>
Sauvegarde les nombre de lignes spécifiées à partir de la fin de fenêtre donnée dans le fichier spécifié.

/savebuf 20 @test info.txt

Ceci sauvegarde les 20 dernières lignes de la fenêtre @test dans le fichier info.txt.

/savebuf 10-40 @test info.txt

Ceci sauvegarde les lignes 10 à 40 de la fenêtre personnalisée @test dans le fichier info.txt.

L'option -s sauvegarde la fenêtre status, le -g la fenêtre finger, et le -a inclut le texte à la fin du fichier au lieu de l'effacer d'abord.

L'option -o sert à spécifier un nom de dialog et un id comme fenêtre de sauvegarde.

/saveini
Met à jour tous les fichiers INI relié a mIRC avec les réglages courants.

/say <message>
Ceci permet de définir un alias qui écrit directement dans un canal comme si vous parlez normalement. Alors "/say Salut, Ca Va?" est la même chose que de taper "Salut, Ca Va?".

/info /say Veuillez noter que le serveur web est fermé pour quelques heures...

Note: Vous ne pouvez utiliser cette commande dans les remotes, vous devez utiliser /msg #canal <message>.

/server [-mnsarpfoc] <server/groupname> [port] [password] [-i nick anick email nom] [-j #canal pass]
Vous connecte au serveur en vous débranchant d'abord au serveur courant.

/server baltimore.md.us.undernet.org 1024 motdepasse

Si vous tapez /server avec aucun paramètres, mIRC vous connect au dernier serveur à lequel vous étiez branché. Si vous utilisez la commande pendant que vous êtes toujours branché, mIRC va quitter avec votre message de départ avant de se rebrancher au nouveau serveur.

Vous pouvez aussi utiliser /server N, mIRC vous connecte au Nième serveur de la liste dans le dialog option des serveurs.

Vous pouvez aussi utiliser /server groupname qui fera un cycle au travers tous les serveurs de la list de serveurs qui sont le même nom de groupe jusqu'à la connexion d'un de ceux-ci.

L'option -m crée une nouvelle fenêtre serveur pour cette connexion et se connecte au serveur. L'option -n fait la même chose, mais ne se connecte pas au serveur.

Les options -pfoc empêchent les événements de perform, popup favoris, autojoin channels et on connect lorsque vous vous connectez au serveur.

Si vous spécifiez une des options -sar, le format de la commande devient alors:

/server -sar [serveur] [-p port] [-g group] [-w mot de passe] [-d description]

-s tri la liste des serveurs
-a ajoute un serveur, s'il existe il est mis à jour
-r enlève un serveur

mIRC tente de trouver la même adresse ou description dans la liste des serveurs. Vous pouvez aussi spécifier rien pour -g -w et -d pour effacer les options courantes.

/showmirc -nrstxop
Manipule l'affichage de la fenêtre principale de mIRC, où -n = minimiser, -r = restaurer, -s = montrer, -t = tiroir aux icônes, -x = maximiser, -o = au dessus et -p = pas au dessus.

/sline [-a|r] <#canal> <N|nick>
Sélectionne ou désélectionne une ligne dans la liste de nicks. Elle peut soit sélectionner le Nième nick ou un nick particulier.

Si vous ne spécifiez pas d'options, les sélections de la liste sont effacées. Si vous donnez l'option -a alors il est sélectionné sans affecter les autres sélections. Si vous donnez l'option -r, alors il est désélectionné.

/speak <texte>
Envoit le texte donnée au Monologue (ou Assistant Texte) qui est un programme qui prononce le texte qui lui est envoyé.

Note: Ceci ne fonctionne qu'avec les très vieilles versions du software ci-haut. Les nouvelles versions de supportent pas la méthode que mIRC utilise.

/splay [-cwmpq] <fichier>
Joue le son spécifié, voir la section Jouer des sons pour plus de détails.

/sreq [+m|-m] [ask | auto | ignore]
Cette commande est équivalente à configurer les options de DCC Send du dialog des options DCC (voir /creq ci-haut). Les options +m|-m active/désactive la minimisation de la fenêtre.

/strip [+-burc]
Ceci est pour activer/désactiver la filtration des codes de contrôle dans le dialog des options.

/strip +bur-c

active le filtrage du gras, souligné, et inverse, mais désactive le filtrage des couleurs.

/timer[N/nom] [-ceomhipr] [temps] <répétitions> <intervalle> <commande>
Active le timer spécifié pour exécuter la commande spécifié à un interval spécifié et en option, à un temps spécifié.

Si vous n'êtes pas connecté à un serveur et vous démarrez un timer, il sera un timer offline par défaut, ce qui veut dire qu'il continuera lorsque vous vous brancherez à un serveur ou non.

Si vous êtes connecté à un serveur et que vous démarrez un timer, il sera un online timer par défaut et s'arrêtera si vous déconnectez du serveur. Vous pouvez utiliser l'option -o pour forcer le timer ;a être de format offline.

/timer1 0 20 /ame is AWAY!

Le timer1 va répéter une action sur tous les canaux au 20 secondes jusqu'à ce vous l'arrêtiez.

Si vous spécifiez un délai de 0 secondes, le timer va partir immédiatement après que le script ait fini.

/timer5 10 60 /msg #games Pour plus d'informations sur les parties /msg GaMeBoT info

Le timer5 va répéter le msg sur le canal #games toutes les 60 secondes et arrêter après 10 minutes.

/timer9 14:30 1 1 /say Il est 14h30

Ceci va attendre a 14:30 avant de partir et va ensuite le dire qu'une seul fois: Il est 14h30.

Pour voir la liste des timers actifs, faites /timer. Pour voir les réglages du timer1 tapez /timer1. Pour désactiver le timer1, tapez /timer1 off. Pour désactiver tous les timers, tapez /timers off. Si vous activez un nouveau timer, vous n'avez pas besoin de spécifier un nombre, utilisez simplement:

/timer 10 20 /ame Je suis absent!

Et mIRC va allouer les trois premiers timers qu'il trouve à cette commande.

Si vous spécifiez l'option -c, ceci fait "rattraper" un compteur par mIRC en l'exécutant plus d'une fois dans un intervalle si l'intervalle de temps réel ne correspond pas à l'intervalle demandé.

Si vous spécifiez l'option -m et -h, ceci indique que l'intervalle est en millisecondes.

Note: L'option -h crée un timer de très haute résolution pour le multimédia. Ce type de timer devrait être utilisé seulement dans des situations critiques car il utilise beaucoup de ressources sur un système.

Si vous spécifiez l'option -e, ceci exécute la commande associé au timer spécifié, fonctionne aussi si vous donnez un nom avec jokers.

L'identifieur $ltimer retourne le nombre du timer qui vient juste d'être activé avec la commande /timer.

Au lieu d'utiliser un nombre, vous pouvez aussi utiliser un nom pour un timer.

/timershow 0 10 echo -a $nick $server $time

Vous pouvez forcer les identifieurs d'être ré-évalués quand utilisés dans un /timer en utilisant le format $!me ou $!time.

Si vous souhaitez fermer un groupe de timers, vous pouvez utiliser un joker pour le nombre, par exemple:

/timer3? off

Va fermer les timers 30 à 39.

L'option -pr pause et résume un timer respectivement.

L'option -i fait qu'un timer est associé dynamiquement à peut importe ce qui est une connection active. Si une fenêtre serveur est fermée, le timer est associé à la prochaine fenêtre serveur disponible.

/timestamp [-fs|a|e] [on|off|default] [nom_de_fenêtre]
Active/désactive l'estampage de l'heure devant les événements. Si vous spécifiez timestamp.

-s = fenêtre status
-a = fenêtre active
-e = toutes les fenêtres

Si une fenêtre n'est pas spécifié, alors l'estampage global est activé/désactivé.

L'option -f permet de spécifier le format de timestamp eg. /timestamp -f [HH:nn].

/titlebar [@fenêtre] <texte>
Place du texte dans la barre titre de l'application. Si vous spécifiez une @fenêtre, fait de même pour cette fenêtre.

/tnick <nickname>
Change votre nick pour un nick temporaire sans affecter votre nick principal ou aleternatif.

/tokenize <c> <texte>
Remplit les identifieurs $1 $2 ... $N avec des tokens dans le <texte> séparé par le caractère <c>, e. g.:

/tokenize 44 a,b c,d,e

La commande ci-haut devrait faire ceci:$1 = a, $2 = b c, $3 = d, $4 = e

/unload <-a|-nrs> <fichier>
Décharge le fichier alias ou script spécifié.

/unload -a aliases.inidécharge le fichier aliases.ini.
/unload -rs script.inidécharge le fichier script.ini.

L'option -n fait que l'événement on Unload ne sera pas déclenché.

Note: Vous ne pouvez que décharger une section à la fois.

/updatenl
Habituellement la IAL se met à jour une fois que les événements kick/part/quit en script ont terminé, mais cette commande l'update immédiatement.

/url [on | off | show | hide | -dran] [[N | marque ] | adresse]
Affiche ou cache la fenêtre Url et vous permet de modifier son contenu.

L'option -r efface le Nième item, ou chaque item qui correspond à la marque que vous spécifiez.

Les options -an permettent d'ouvrir une fenêtre de navigation internet à une adresse, où -a = activer le navigateur et -n = utiliser une nouvelle fenêtre de navigateur.

/winhelp <fichier> [clé]
Ouvre un fichier help avec la clé que vous recherchez.

/write [-cidna l# s# w# r#] <fichier> [texte]
Écrire des lignes dans un fichier texte. Par exemple:

/write allo.txt Cette ligne sera ajouté au fichier allo.txt.

L'option -c efface le fichier complètement avant d'écrire dans celui-ci, permettant de débuter avec un fichier vide.

write -c c:\info.txt Ce fichier sera écrasé, et aura cette ligne d'écrite à l'intérieur

L'option -l# spécifie le numéro de ligne où le texte sera écrit. Si vous ne spécifiez pas de numéro de ligne, le texte est ajouté à la fin.

write -l5 c:\info.txt Cette ligne sera écrite par-dessus la ligne 5

L'option -i indique que le texte devrait être insérer à la position donnée, plutôt que d'écraser la ligne. Si vous ne spécifiez pas de texte, alors une ligne vide est inséré. Si vous ne spécifiez pas de numéro de ligne, alors une ligne blanche est ajoutée à la fin du fichier.

write -il5 c:\info.txt Cette ligne sera inséré à la position 5 dans le fichier

L'option -d efface une ligne du fichier. Si vous ne spécifiez pas un numéro de ligne, alors la dernière ligne du fichier est effacée.

write -dl5 c:\info.txt

Ceci efface la 5 ligne du fichier info.txt.

L'option -s# parcours le fichier à la recherche d'une ligne débutant par un mot spécifique et perform une opération sur la ligne trouvée.

/write -dstest c:\info.txt

Ceci parcours le fichier à la recherche d'une ligne débutant par le mot "test" et si elle en trouve une, l'efface du fichier.

Si vous ne spécifiez pas d'autres options, alors le texte est seulement ajouté à la fin du fichier.

L'option -w# recherche dans le fichier pour un string de texte particulier et perform une opération sur la ligne trouvée. L'option -r# implique une expression régulière.

Note: Avec les -w# et -s#, vous pouvez inclure le texte dans des guillemets "" si le texte contient des espaces.

L'option -a indique que mIRC devrait ajouter le texte à la fin de la ligne spécifié dans le fichier.

L'option -n l'empêche d'ajouter un $crlf à la fin de la ligne.

Note: Vous ne pouvez utiliser cette commande pour écrire dans un fichier INI. Si vous le faites, vous risquez de corrompre le fichier INI.

/writeini -n <fichierini> <section> <item> <valeur>
Écrit une ligne dans un fichier INI de format standard.

Si l'option -n est spécifié, mIRC va tenter d'écrire dans le fichier .ini même s'il est plus gros que 64k.

Une partie du fichier mirc.ini ressemble à ceci:

[DDE]
ServerStatus=on
ServiceName=mirc

Vous pourriez arriver à ce résultat avec /writeini en utilisant:

/writeini mon.ini DDE ServerStatus on /writeini mon.ini DDE ServiceName mirc

Vous pouvez effacer des sections entières ou des items en utilisant la commande /remini.

Avertissement: Ne pas utiliser cette commande pour modifier des fichiers INI utilisés présentement par mIRC.